Qui fait quoi dans le réseau SIRTAQUI ?

En Aquitaine, le réseau s’organise sur chaque département, défini, conduit et animé par le Comité Départemental du Tourisme ou l'Agence de Développement Touristique.
Une charte de réseau et des instances de pilotage permettent de conduire la gouvernance régionale.

Le Comité Régional de Tourisme (CRT)
Le CRT anime le comité de pilotage et le comité technique du SIRTAQUI. Dans ce cadre, il coordonne le maintien et l’évolution du tronc commun d’informations, la mise en place de règles communes de saisie, de contrôles et de diffusion des données, l’harmonisation des procédures et des calendriers, les échanges de bonnes pratiques.
Il gère les champs et les offres qui lui sont propres.

Les Comités départementaux de Tourisme (CDT)/Agence de Développement Touristique (ADT)
Outre l’administration générale du système et l’animation du réseau, les CDT/ADT saisissent les informations réglementaires (classement, labels), certaines traductions et assurent souvent le suivi des offres des zones non prises en charge par un office de tourisme.
Les CDT/ADT doivent effectuer des contrôles de la qualité des données, parfois par le biais de la validation.

Les Offices de Tourisme (OT)
Selon les organisations départementales, le rôle des OT peut varier.
Disposant le plus souvent des connaissances les plus actualisées des offres de leur territoire (géolocalisation, conditions d’ouverture, tarifs, …). Ils peuvent s’engager, en concertation avec le CDT/ADT et selon leurs ressources internes, à gérer les données concernant ces offres dans le SIRTAQUI.

Les partenaires des institutionnels du tourisme
Toujours en concertation avec le CDT/ADT et selon les choix des départements, certaines structures interviennent pour gérer les données qui les concernent, prenant en charge tout ou partie de l’offre, par exemple :
– les organismes têtes de réseaux tels que les relais départementaux Clévacances, Gîtes de France, Bienvenue à la Ferme, Logis, … pour les labels, les chaînes,
– la Mission pour les Offices de Tourisme et les Pays d’Accueil (MOPA) pour ses labels (Assiettes de Pays, Cafés de Pays).
Quelques organismes ont des droits de consultation du SIRTAQUI.
Plusieurs parmi eux bénéficient de flux de syndication (ex : communes et intercommunalités, Conseil général, …).